ÉVOLUTION DES PERCEPTIONS ET LA SENSIBILISATION À LA VIE PRIVÉE

69

     Le concept de vie privée est défini comme la protection de ses propres limites et le respect des limites entre les personnes. Les limites de la vie privée varient d’une culture à l’autre et d’une société à l’autre. Cependant, l’İslam n’a pas laissé la définition de ces limites à la compréhension des individus et des sociétés ; Allah, Lui-même les a déterminés. Le Créateur, qui a créé l’homme, a également déterminé son espace privé, prêché des principes protecteurs et voulu qu’ils soient protégés.

Sensibilisation à la vie privée et intimité du corps

     La compréhension de la vie privée dans la religion de l’Islam vise à protéger la dignité de l’être humain qui a été créé en tant que membre honorable. Cela est possible en protégeant l’intimité du corps, la confidentialité de l’espace et les informations de la personne.

     Il est important de comprendre que le corps est un espace privé appartenant à l’individu et que ce dernier doit être protégé dans le développement de la sensibilisation à l’intimité corporelle. Depuis la petite enfance, l’éducation de cette intimité doit être dûment prise en compte dans la famille. Pour cela les parents doivent autant respecter l’intimité corporelle de leurs enfants qu’ils prêtent attention à la leur. Dans l’Islam, le corps est une bénédiction qui nous est donnée par Allah. Il est de la responsabilité de la personne de le protéger et d’en faire bon usage. Notre Prophète bien-aimé (sws) rappelle les limites et les responsabilités que nous avons vis-à-vis de notre corps en disant « votre corps a un droit sur vous. » (Muslim, as-Siyam, 182). Un aspect de l’intimité corporelle concerne la couverture du corps. Sur cela il est dit dans le Coran (al-Araf, 7/26) que se couvrir le corps est une nécessité mais qu’il est aussi important de se couvrir des vêtements de taqwa (piété), c’est-à-dire d’être pieux envers Allah. Tout comme nous protégeons notre corps en portant un voile, Allah souligne la nécessité d’une protection spirituelle avec le vêtement de taqwa.

     Il est aussi important de respecter la vie privée des autres, tout comme on protège notre propre intimité. À cet égard, Allah avertit les croyants et les croyantes de contrôler leur regard et de ne pas regarder d’une manière qui viole l’intimité d’autrui (an-Nour, 24/30-31).

La maison un lieu d’intimité

     Les maisons qui sont considérées comme les lieux les plus privés sont maintenant par le biais des réseaux sociaux exposées à la surveillance d’autrui. De l’époque où les portes des maisons étaient verrouillées et les rideaux bien fermés, nous sommes arrivés à une époque où les gens ne se soucient pas de partager leurs espaces privés et d’entrer dans les maisons de personnes qu’ils ne connaissent pas. Cependant, il existe une manière d’entrer dans les maisons, qui sont les endroits les plus privés des individus. Dans ce sens le Coran a établi un critère fondamental en nous disant que lors de l’entrée dans les maisons d’une tierce personne, la première des choses à faire est de demander la permission (an-Nour, 24/28).

     Il est important pour établir la conscience de l’intimité de l’espace dans la famille que les parents agissent de manière à faire comprendre que la chambre de chacun est un espace privé dans la maison. Il faut expliquer aux enfants qu’ils doivent demander la permission avant d’entrer dans la chambre de leurs parents. Les parents devraient également mettre l’accent sur « l’espace privé » en demandant la permission lorsqu’ils entrent dans la chambre de leurs enfants.

Protection des informations : confidentialité des informations

     La confidentialité des informations est la protection de toutes sortes d’informations privées qui ne doivent pas être obtenu et divulguer sans l’accord d’autrui. L’obtention et le partage de nos informations privées sans autorisation constituent une violation de la confidentialité des informations.

     Notre religion a voulu prévenir les atteintes à la vie privée à cet égard en interdisant d’enquêter sur la situation d’autrui (al-Hujurat, 49/12). L’incarcération, qui signifie être curieux de la vie privée de quelqu’un, enquêter secrètement sans son consentement est interdite dans l’İslam. Notre religion interdit d’écouter ou d’enquêter des conversations secrètes et privées.

    Le partage et la diffusion de tous type de données (informations personnelles, photos, images) et sur tout support constituent une violation des droits de la personne. L’islam protège non seulement le droit à la vie de la personne, mais assure également la protection de sa dignité et de sa personnalité. Il approuve la protection de la dignité humaine comme l’un des droits fondamentaux de l’homme.

Lamia LEVENT ABUL

 

BEĞEN