LA PRIÈRE DANS LE FOYER FAMILIAL

2241

“Recommande à ta famille la prière (As-Salât), et fais-là toi-même avec persévérance.”

(Ta-Ha, 20/132)

    Nous travaillons et fournissons beaucoup d’efforts pour notre famille. Nous mobilisons toutes les opportunités que notre Seigneur nous a données pour eux. Nous prions, nous voulons qu’ils aient un bon avenir dans la vie d’ici-bas. Nos efforts et nos prières vont toujours dans ce sens. Mais qu’en est-il de la vie spirituelle de notre famille ? L’une des responsabilités les plus importantes envers notre conjoint(e) et nos enfants est de soutenir leur vie spirituelle.

    Allah sws dit : “Recommande à ta famille la prière (As-Salât), et fais-là toi-même avec persévérance.” (Ta-Ha, 20/132) Il affirme ainsi l’importance de la prière dans la famille. Allah souligne deux choses dans ce verset. La première est la responsabilité des individus envers eux-mêmes en ce qui concerne la prière, et l’autre concerne leurs responsabilités envers les membres de leur famille. Parce que, dans le verset, il nous est demandé de recommander la prière pour notre famille ainsi que pour nos propres âmes. Ici, l’exemple des conjoints entre eux et envers leurs enfants est souligné. Les parents sont invités à utiliser la communication verbale ainsi que comportementale dans l’enseignement de la prière à leurs enfants. Parce que la parole doit s’incarner dans la personne qui la prononce. Les paroles n’ont de sens uniquement s’ils sont accompagnés d’un comportement adéquat. Par conséquent, il est extrêmement important que les parents pratique et effectue leur Salât afin que les enfants puissent intérioriser le culte de la prière.

    Tout commence par l’amour. Le meilleur moyen d’être pris en exemple est de se faire aimer, la personne prend l’exemple de celui qu’elle aime. Le Prophète sws nous donne le conseil suivant : “Facilitez et ne rendez-pas les choses difficiles ! Annoncez de bonnes nouvelles et ne faites pas fuir !” (Bukhari, Science, 11) La meilleure façon de faire aimer le culte est d’utiliser le langage de la miséricorde, de la compassion et de l’amour tout en construisant la vie religieuse de nos enfants, qui nous sont confiés par notre Seigneur. De plus, Allah nous conseil dans le Coran : “Invite à la voie de ton Seigneur avec sagesse et bon conseil…” (An-Nahl, 16/125). Le langage que nous utilisons lorsque nous invitons nos enfants à la prière devrait se fonder sur ce conseil.

    Les manifestations de l’amour du Prophète pour les enfants se voient dans tous les domaines de la vie, ainsi que dans l’initiation à la prière. Notre Prophète sws avait l’habitude de prier avec sa petite-fille Umama sur ses genoux. Il la prenait sur ses genoux quand il se levait et la laissait partir quand il se prosternait. (Muslim, Mesâdjid, 41) Avec ce comportement, le Messager d’Allah montre son amour pour sa petite-fille et forme en même temps Umama au sujet de la prière. Lorsque le Prophète sws priait, des enfants passaient devant lui, il n’interrompait pas pour autant la prière. (Nesai, Qibla, 7)

    Parfois lorsque le Prophète sws était prosterné, ses petits-enfants montaient sur son dos. Lorsqu’il se levait, il les abaissait doucement de son dos. Comme on peut le voir, notre Prophète sws a guidé les enfants en leur faisant aimer la prière et non la haïr ; et il n’a pas éloigné les enfants des mosquées et des masjids, mais les a inclus dans ces lieux.

    Comme on peut le voir, l’initiation à la prière que le Prophète a établie sur l’intérêt, la miséricorde et la compassion, apparaît comme des exemples importants qui devraient être suivi par tous les croyants, en particulier les parents. Parce que la prière est le plus grand héritage que nous puissions laisser à notre famille. L’une des invocations précieuses qui nous soutiendra dans cette affaire est la prière d’Abraham : « Seigneur, fais de moi et de ma descendance de ceux qui accomplissent la prière (la Salât). Notre Seigneur, exauce mes supplications (Dua). » (Abraham, 14/40)

 

Ferda YILDIRIM