COMMENT PROMOUVOIR LA CURIOSITÉ CHEZ L’ENFANT ?

217

Lorsqu’un enfant écrit sa propre histoire et donne un sens à la vie, cette faculté innée qui est la curiosité, lui est d’une grande aide. La découverte de l’inconnu engendre un sentiment d’émerveillement. Tout comme la rupture du lien avec la vie de la personne qui n’éprouve plus aucune curiosité, une société ayant perdu son sens de l’émerveillement sera impérativement coupée de l’époque dans laquelle elle se trouve. Presque toutes les découvertes et inventions de l’histoire de l’humanité, de la science à la technologie, de l’art à l’éducation, ont vu le jour grâce à la curiosité.

Nous apprenons et nous nous développons à la grandeur de notre curiosité. Encore une fois, nous sommes heureux à la mesure de notre émerveillement et ainsi nous nous accrochons à la vie. La curiosité est définie comme la « volonté de savoir ».

Les enfants apprennent mieux sur les sujets qui les intriguent. La curiosité est une force motrice qui contribue à la performance créative. Parce que le sujet appris avec curiosité reste plus longtemps dans la mémoire. En effet, la curiosité tue l’ignorance.

Les enfants posent naturellement beaucoup de questions ; ce qui est un signe de curiosité. Pour ne pas émousser la curiosité de nos enfants, nous devons répondre à leurs questions en fonction de leur âge et de leur développement.

Chaque personne est curieuse de connaître la réponse de la question qu’elle a devinée. À la base de l’émerveillement se trouve la pensée. Une personne qui réfléchit s’interroge avec le désir de comprendre, et ceux qui s’interrogent posent des questions.

Les espaces de la vie quotidienne comme la maison, l’école et les environnements de jeu sont le laboratoire d’un enfant. Les graines d’intérêt plantées en eux leur permettent de développer un véritable sens de la curiosité. Puisque les sujets constamment aperçus, ne pouvant être entièrement perçus, animent la curiosité des enfants.

L’homme réfléchit avec les mots, à travers les notions. Au fur et à mesure que le nombre de mots augmente, la compréhension et le questionnement se consolident également. Ainsi il est bénéfique pour les enfants de lire des livres afin d’accroitre leur vocabulaire.

Les parents peuvent favoriser le développement de l’imagination des enfants dans la période préscolaire en s’arrêtant tout simplement au milieu d’une histoire ou d’un conte et en leur demandant la question suivante : « Que s’est-il passé ensuite ? ».

Il est primordial de sensibiliser les élèves face à leur ignorance afin de les pousser vers la curiosité, et ainsi vers le savoir. Regarder des documentaires, visiter des bibliothèques et des musées en famille alimenteront la conscience des enfants et feront de la curiosité -non pas une envie éphémère- mais régulière.

De nombreuses familles souhaitent le développement de la créativité autant que l’intelligence. Les enfants issus de familles où les parents sont très protecteurs, ont été privé de l’acquisition de nouvelles connaissances par leurs propres expériences. Si la possibilité d’expérimenter de façon encadrée n’est attribuée à l’enfant, alors il ne peut pas explorer et assouvir sa curiosité.

Lorsqu’une famille félicite un enfant qui a acquis une compétence par ses propres moyens après avoir essayé et lutté, cela signifie implicitement qu’elle reconnaît et apprécie les efforts de ce dernier. Les paroles d’appréciation et d’approbation ne pourront qu’encourager un enfant. Écouter attentivement l’enfant lorsqu’il partage des sujets quelconques jugés passionnants par lui, signifie soutenir son enthousiasme ; cela augmentera son intérêt et sa curiosité à l’égard de ce sujet.

Le concept de découverte chez l’enfant jugé comme une bêtise par ses parents aura pour effet l’atténuement du sens de la curiosité de l’enfant. Dans un milieu familial autoritaire, les enfants auront moins tendance à questionner. Ils sont incapables de s’exprimer par peur de faux discours, de critiques ou d’être réduit au silence. Le plus grand ennemi de la curiosité est la peur. Les enfants ont besoin d’un environnement où ils se sentent à l’aise pour pouvoir découvrir de nouvelles choses. À ce sujet, Albert Einstein affirme : « Je n’ai pas de talents particuliers, je suis juste une personne passionnée par la curiosité. » Il nous montre ainsi l’importance du sens de la curiosité dans l’éducation.

Avec la prière d’élever des enfants qui transforment la curiosité en effort pour le bien et le beau sans perdre le sens de l’émerveillement…

 

Asuman DUZGUN

 

BEĞEN