LE DÉVELOPPEMENT DE LA CONFIANCE CHEZ L’ENFANT

459

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CONFIANCE CHEZ L’ENFANT

 

Le sentiment de confiance en soi est l’un des facteurs les plus importants qui déterminent la résilience de l’enfant face aux obstacles qu’il rencontrera dans sa vie.

Quelques siècles auparavant, Platon soulignait déjà l’importance de la confiance en soi, qui peut être définie comme l’état d’être satisfait de soi-même et d’être en paix avec son environnement, avec la citation suivante : « La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

Les enfants qui n’ont pas développé un sentiment de confiance en eux sont constamment inquiets des décisions qu’ils prennent. Ils craignent de faire des erreurs, ce qui entraine une hausse d’anxiété dans tout ce qu’ils entreprennent. Ils sont tellement influencés par les paroles des autres qu’ils ont constamment le besoin d’être approuvés. Comme ils rencontrent des difficultés à exprimer leurs sentiments et leurs pensées, ils ont du mal à intégrer de nouveaux milieux sociaux. Tous ces facteurs font que les enfants subissent une baisse de leurs réussites sociaux et scolaires.

L’attitude des parents

Le facteur le plus important affectant le développement de la confiance en soi chez les enfants est l’attitude des parents. On constate que la confiance en soi des enfants qui grandissent dans des familles qui les soutiennent et les encouragent est élevée, alors que les enfants qui grandissent avec des attitudes surprotectrices, oppressives et critiques ont pour la plupart une faible confiance en eux. À ce stade, les parents doivent se poser les questions suivantes : « Avons-nous fait quelque chose de mal qui a causé une faible estime de soi à notre enfant ? », « Avions-nous des attitudes surprotectrices, intrusives, oppressives ? », « Avons-nous exigé une performance au-delà des capacités de notre enfant et lui avons-nous fait pression ? »

Des attitudes parentales saines se forment à la maison dans un environnement familial fondé sur l’amour et le respect. Un enfant qui ne peut pas recevoir l’amour et le respect inconditionnels de ses parents se sentira sans valeur, et un enfant qui grandit avec un sentiment d’inutilité ne pourrait développer un sentiment de confiance en soi. En revanche, l’enfant qui grandit dans le respect et l’amour, s’aimera et se respectera ; atteindra le niveau qui devrait être essentiel pour une solide confiance en soi.

Faire ressentir la réussite

L’un des éléments de base de la confiance en soi est le sentiment d’accomplissement. Si les talents des enfants sont découverts, ces derniers peuvent réussir dans chaque domaine et se démontrer ; ainsi, avec ce sentiment d’accomplissement, ils fondent la base d’une personne confiante. En revanche, si les enfants ne découvrent pas leurs talents, ils ressentiront un sentiment d’insuffisance et perdront confiance en eux.

Le point auquel il faut faire attention tout en tentant de créer un sentiment d’accomplissement est que les attentes soient directement proportionnelles aux capacités de l’enfant et soient réalistes. Parce que l’attente d’une réussite au-dessus de son potentiel peut endommager la confiance en soi de l’enfant et provoquer une diminution de celle-ci. Les parents qui veulent élever des enfants confiants devraient suivre leurs progrès en observant leur développement du passé au présent, au lieu de les comparer à d’autres enfants.

Donner des responsabilités

Une autre façon pratique de développer la confiance en soi est d’assigner diverses tâches en fonction de l’âge, du tempérament et du niveau de développement de l’enfant dès les premières années de l’enfance pour créer des domaines de responsabilité. Il existe de nombreux types de responsabilités que l’enfant peut accomplir, telles que ramasser des jouets, arroser les fleurs, aider à mettre la table, ramasser les vêtements, acheter du pain. Les parents doivent répartir équitablement les tâches entre leurs enfants. Ainsi, de cette manière, ils doivent éveiller le sens des responsabilités chez leurs enfants.

Demander son avis

Demander l’opinion de l’enfant, ou poser des questions comme : « Quelle est ton opinion à ce sujet ? », « Que feras-tu dans cette situation si tu étais à ma place ? » sont d’autres méthodes pour élever des enfants confiants. Lorsque l’enfant exprime ses idées, il doit être écouter attentivement avec un contact visuel ; ses idées doivent être mises en œuvre.
Lorsque l’enfant voit ses idées valorisées, il se sentira accepté en tant qu’individu, et les bases d’une solide confiance en soi seront imprégnées par ses parents.

Le soutien de l’école

Parallèlement à tout cela, le milieu scolaire façonne également la confiance en soi de l’enfant. Le soutien le plus important d’un enfant timide avec une faible confiance en lui dans le milieu scolaire est son professeur. Afin d’apporter ce soutien, il conviendrait de demander l’aide de l’enseignant sur des sujets comme honorer l’enfant en parlant des sujets dans lesquels il réussit en présence de ses amis, en le motivant à se démarquer dans les domaines où il est bon, ne pas le forcer face à des situations, par exemple pour prendre la parole, puis afficher une attitude compatissante et solidaire avec l’enfant.

En tant que parents, nous devons savoir que même si nous voulons des enfants courageux et confiants, il sera irréaliste de leur demander de faire ce que nous voulons. Nous devons faire confiance à nos enfants pour qu’ils aient confiance en eux et leur donner l’occasion d’éprouver leurs propres limites.

 

Hürrem Irmak