L’ÉDUCATION DES ENFANTS ET LE MENSONGE

1373

Nos enfants sont notre futur, nos espoirs à qui nous allons confier l’avenir. Il est de la responsabilité des parents d’accorder une attention particulière à leur éducation afin qu’ils puissent acquérir une personnalité et protéger leurs valeurs nationales et morales. « Jamais un parent n’a fait à son enfant meilleur présent qu’une bonne éducation » (Tirmidhi, Birr et Sıla, 33) sont les mots du hadith prononcé par le Prophète sws, à ce sujet.

Notre Prophète sws a souligné des notions qui sont primordiales lors de l’éducation des enfants ; l’amour et la compassion. Dans les hadiths, il est ouvertement recommandé d’adopter des principes qui protégeront la nature des enfants. Car lorsqu’un amour profond pétri de respect pour l’existence de l’enfant est couronné de la confiance, l’enfant s’ouvre et s’adonne à l’éducation.

Le hadith suivant du Prophète sur l’éducation des enfants est assez significatif : Abdullah b. Amir raconte : “Un jour, alors que le Messager d’Allah était assis dans notre maison, ma mère m’a appelé en disant ‘Viens, je vais te donner quelque chose !’ Le Messager d’Allah a alors demandé à ma mère : “Qu’as-tu l’intention de lui donner ?”. Ma mère lui a répondu : « Je donnerai des dattes ». Là-dessus, le Messager d’Allah a dit : « Faites attention ! Si tu ne lui avais rien donné, un mensonge aurait été écrit pour toi'” (Abu Dawud, Adab, 80). Ceci est un avertissement très important donné par le Prophète sws qui dit aux parents de ne pas promettre à leurs enfants ce qu’ils ne feront pas. A tel point que le Maître de l’Univers vise à la fois l’éducation de ses Compagnons mais aussi l’éducation des générations futures à travers leur cas. En d’autres termes, ce conseil a pour but d’empêcher les parents de commettre un péché tel que mentir afin d’éviter que ce mal soit vu par les enfants.

Mentir est le fait de cacher la vérité ou de dire le contraire de ce que l’on sait ; C’est à la fois une habitude très laide et un acte interdit par notre religion. Prendre l’habitude de mentir est un signe de problème mentale. Les enfants doivent être habitués à la vérité dès leur plus jeune âge et les méfaits du mensonge doivent leur être expliqués. La bravoure d’être honnête dans n’importe quelle situation et quelles que soient les conséquences devrait être conseillé. Afin d’élever les enfants avec les bonnes valeurs, les adultes doivent avant tout leur montrer le bon exemple. Il ne faut jamais oublier que la personnalité des enfants se construit sur les codes appris via les gestes des adultes.

L’éducation est plutôt basée sur l’imitation des faits et gestes que les ordres ou les punitions. Comme il est dit dans le hadith, si les parents ne disent que la vérité, l’enfant apprendra la vérité et l’honnêteté. Sinon, le mensonge sera accepté comme une normalité et utilisé à maintes reprises. Par conséquent, appeler l’enfant avec la promesse de donner quelque chose et de faire le contraire ne doit pas être considéré comme une plaisanterie innocente. Une bonne éducation vient en premier parmi les droits des enfants ; c’est pourquoi il en révèle des devoirs des parents. Le Prophète a dit: “Votre enfant a un droit sur vous.” (Muslim, Sıyâm, 183). Ce droit, qui est une dette que les parents doivent à leurs enfants, n’est autre que le droit du développement spirituel, physique, moral et culturel.

La religion de l’Islam attache une grande importance à la sincérité, à l’honnêteté et à la vérité. La droiture vient en premier parmi les vertus morales du musulman ; parce que la vérité est l’essence de l’orientation, l’essence de la moralité. La vérité apporte le bien, le mensonge apporte le mal. À ce sujet, le Prophète sws a dit : « Attachez-vous à la véracité car elle conduit à la piété qui, elle-même, mène au paradis. En effet, l’on ne cesse de dire la vérité et de se l’imposer jusqu’à ce qu’Allah inscrive l’intéressé parmi les Véridiques. Méfiez-vous du mensonge car il conduit à la perversion qui elle-même mène à l’enfer. En fait, l’on ne cesse de mentir et d’en faire une habitude jusqu’à ce qu’Allah inscrive l’intéressé parmi les menteurs. » (Bukhari, Adab, 69).

Tout au long de l’histoire, la culture et la civilisation islamique ont démontré que la mesure la plus importante de la fiabilité est la vérité. Puisque la loyauté et l’honnêteté sont les attributs du croyant, chaque musulman se doit d’en faire preuve sous chaque aspect de sa vie. Il en va de soi que lorsque la vérité et de l’honnêteté s’installe, la confiance en soi s’y fait place aussi. D’autre part, une confiance en soi basée sur l’honnêteté et la vérité, permet la consolidation des sociétés garantissant la paix, la justice et le bien-être.

 

Ayşe Sağlam