L’IMPORTANCE DE L’ÉDUCATION DE LA VOLONTÉ

54

L’importance de l’éducation de la volonté

 

Au vu de l’immiscion de la culture populaire et des réseaux sociaux dans la vie quotidienne, il est devenu plus difficile et impératif d’élever des générations qui ont une volonté saine et forte.

Il est indispensable de commencer par définir ce qu’est la « volonté ». Par définition, la volonté signifie le fait de vouloir, souhaiter. Elle a été exprimée de différentes manières ; on parle du « désir de l’âme de réaliser un travail ou un objectif défini et l’orientation vers celui-ci » ou bien de « la propension survenue suite à la conviction de l’obtention d’un bénéfice » (Ragib al-Isfahani al-Mufredât, article « rvd » ; et-Ta’rifât, article « Volonté »).

La volonté n’est pas seulement une fonction ou une faculté psychologique, mais aussi le pouvoir de choisir en toute conscience, donc un principe moral qui rend la personne responsable des conséquences de ses actes. Parmi toutes les créatures, Allah Le Tout-Puissant n’a donné la capacité de la raison et de la volonté qu’aux êtres humains ; et en échange de cette bénédiction, Il leur a demandé de faire une bonne utilisation de leur esprit, afin d’assumer la responsabilité de leurs actes. Dans le Coran, on attire l’attention sur le fait que l’être humain est libre de faire des choix tout en acceptant les conséquences et les responsabilités engendrées au travers de ces versets suivants : « … La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie » (Al-Kahf, 18/29) « Quiconque fait une bonne œuvre, c’est pour son bien. Et quiconque fait le mal, il le fait à ses dépens. » (Al-Fussilat, 41/46).

La volonté est la capacité de choisir parmi l’une des nombreuses alternatives bénéfiques ou néfastes. Chaque être humain est potentiellement doté de cette faculté. Cette dernière peut être renforcée ou affaiblie au vu des circonstances et de différents facteurs. La paresse, un mauvais entourage ou des mauvais exemples, les désirs et la luxure, les addictions telles que la cigarette, l’alcool, les jeux d’argent, la drogue et Internet sont parmi les facteurs qui affaiblissent la volonté et l’éradiquent progressivement. Au contraire, agir conformément à la raison de création, s’acquitter des responsabilités auprès d’Allah, des hommes et de l’univers, être patient, travailler et produire sont des facteurs qui renforcent la volonté humaine.

Que devons-nous faire pour élever des enfants qui ont une volonté forte ?

Être un modèle : comme dans les règles générales sur l’éducation, la première des choses à faire à cet égard est de montrer le bon exemple. En tant que parents et adultes, dans quelle mesure avons-nous contrôle sur notre volonté ? Sommes-nous le sujet ou l’objet de notre vie ? Faisons-nous vivre nos valeurs religieuses et morales ? Tous ces éléments mentionnés représentent le premier pas à effectuer afin d’élever des individus déterminés, tenaces et persévérants.

 

Impliquer l’individu dans la vie : il est important, lors de la prise des décisions les concernant, de discuter avec tous les membres de la famille, de leur demander leur avis et de leur faire ressentir qu’ils sont chéris et font partie de cette famille.

Enseignement de la préservation face aux désirs différés : les prières ordonnées dans notre religion, les ordres et les interdictions d’Allah contribuent à l’entraînement de la volonté en termes de fixation des limites et de leur préservation.

Être cohérent : élever un enfant est un travail de patience et d’art. Il est très important que les parents soient calmes, cohérents et stables afin d’élever des individus à caractère posé. Parfois, il se peut que les enfants et les jeunes forcent les limites, soient têtus et persistants/insistants. Dans de tels moments, il est fondamental de garder son calme et d’informer l’enfant des bienfaits et des méfaits que représente son acte.

Enseigner la valeur de la patience, du travail et de l’effort : l’obtention d’une chose grâce à un travail dur est un moyen important à employer lors de l’éducation de la volonté. Par exemple, l’enfant peut être impliqué dans l’achat d’un jouet ou d’une tenue qu’il souhaite en économisant avec patience. De même, les jeunes doivent être impérativement guidés au sujet de leur travail sur la voie les menant à leurs objectifs. En aucun cas, leurs souhaits ne devraient leur être présenté de façon accomplie. Ainsi, après avoir ressenti le bonheur d’accomplissement et le sentiment de mérite suite à un travail acharné et aux efforts fournis, leur caractère serait renforcé conformément aux attentes.

Développer le sens de la responsabilité : Les tâches comme ranger sa chambre, faire son lit, aider à mettre et ramasser les couverts, jeter les poubelles, aider à faire les courses peuvent leur être confiées. D’une part, l’enfant est préparé à la vie ; d’autre part, cela lui permet de développer le sens de la responsabilité et de les assumer.

Acquérir des compétences en gestion de temps : la conscience et la gestion du temps jouent un rôle important dans l’affermissement de la discipline interne et le contrôle de soi. De nos jours, la plupart des hommes ont une mauvaise gestion de temps. Ils gaspillent leur vie et leur énergie sous l’influence de stimuli internes et externes. Or, une gestion consciencieuse du temps occupe une place importante dans le bonheur et le succès d’une personne. Notre Prophète (sws) attire notre attention sur la question de l’utilisation du temps et nous mets en garde par ces dires : « Il y a deux bienfaits à propos desquels beaucoup de gens sont perdants : la santé et le fait d’avoir du temps libre » (Bukhari, Riqaq, 1).

Établir une routine : Une étape importante dans la formation de la volonté est de répéter certaines routines et de permettre aux enfants ainsi qu’aux jeunes d’acquérir de bonnes habitudes. Ceci concerne la morale et les bonnes manières, en particulier le culte et les pratiques. Chaque famille peut également avoir ses propres règles au sein du foyer. Par exemple, inculquer l’habitude de la prière à nos enfants les encourage à organiser leur vie en prenant compte des temps de prière, à se forger spirituellement, à s’arrêter un instant dans le flux de la vie et à s’occuper d’eux-mêmes ainsi que de leur propre conscience. Des lectures régulières d’exégèse (tafsir) et de hadith avec les jeunes peuvent être aussi données à titre d’exemple. Le Prophète (sws) a dit : « Les actes les plus aimés auprès d’Allah sont ceux qui sont réguliers, même s’ils ne sont que peu nombreux. » (Muslim, Musafirin, 216). Par conséquent, l’essentiel ne repose pas sur le nombre mais sur la continuité et la cohérence des actes. Ainsi, cela permet d’obtenir progressivement une certaine habitude et discipline au sujet des adorations et du bon comportement dans les domaines qui sont quelque fois dure pour la personne.

Savoir apprécier et avertir : Pour le développement de la responsabilité et de la volonté, il est crucial d’apprécier un bon comportement et d’avertir pour un mauvais comportement afin de donner à l’enfant l’opportunité de réparer ses erreurs. Être indifférent face à leur bon ou mauvais comportement est aperçu comme un manque de valeur à leur égard et une insignifiance de leurs efforts, ce qui provoque une déception.

En somme, la volonté a un grand rôle dans la vie pour une existence louable de la dignité humaine et dans la réalisation du bonheur de ce monde ainsi que de l’au-delà. Cependant, la volonté seule n’est pas suffisante. La persévérance, la patience et la prière sont requis pour la continuité des efforts.

Döndü DEMİRCİ

 

BEĞEN