POURQUOI LES MALADIES S’INTENSIFIENT-ELLES LA NUIT ?

257

Les mois d’hiver sont arrivés et les maladies ont commencé à devenir plus fréquentes. Avez-vous remarqué les différences de gravité des effets de la maladie entre le jour et la nuit ? Comme si à l’heure du coucher, il y avait une recrudescence des symptômes et que les nuits devenaient relativement plus difficiles que la journée. Tout d’abord, il convient de noter que ces augmentations des symptômes ne sont pas une hypothèse, mais un fait scientifique. Donc, ce n’est pas qu’un simple ressenti mais un fait réel ; le « rythme circadien » en est la raison.

Qu’est-ce que le rythme circadien du corps ?

Le rythme circadien peut être défini simplement comme le cycle jour-nuit de l’organisme. Ce cycle garantit que les fonctions du corps se produisent régulièrement. Le cycle veille-sommeil, la fréquence cardiaque, la température corporelle, la tension artérielle, la sécrétion hormonale, les performances individuelles et les changements d’humeur ne sont que quelques-unes des tâches gérées par le rythme circadien.

Notre immunité fonctionne 24h/24 et 7j/7, équipée de façon à nous protéger en permanence des infections.

La maladie face à l’immunité

Pendant la journée, le système immunitaire appelé aussi l’immunité cellulaire combat. Or la nuit quand le corps se repose, l’inflammation se bat.

Intensification des symptômes la nuit

Après avoir énoncé ce qui se passe au niveau moléculaire, citons certaines maladies où l’intensification est le plus visible :

La fièvre

Pendant le sommeil, notre température corporelle augmente en raison de nos mouvements limités. Cette situation provoque une augmentation de la fièvre en permettant à la maladie en attente d’entrer en scène.

L’asthme et les allergies

Étant donné que le système immunitaire ne donne pas de fortes réponses pendant la nuit, le taux de cortisone sécrétée par la glande surrénale chute à un certain niveau. Un faible taux de cortisone ne suffit à réguler les crises d’asthme et d’allergie ; ainsi une augmentation est observée.

Les maux d’oreille

Il y a un flux continu dans la ligne oreille-nez-gorge. Pendant la journée, nous sommes généralement dans une position debout et droite, de sorte que le flux du canal d’Eustache à la gorge est assez confortable. De plus, les mouvements de déglutition et de mastication que nous effectuons fréquemment, en dehors du sommeil, sont également bénéfiques pour les muscles. Être en décubitus dorsal c’est-à-dire en position allongée et la diminution des activités de déglutition-mastication font partie des facteurs qui aggravent les douleurs aux oreilles.

Démangeaison

La diminution des réponses du système immunitaire, l’augmentation de la température corporelle et le ralentissement du métabolisme empêchent la peau de respirer. En conséquence, les démangeaisons augmentent.

Congestion nasale

Encore une fois, la position allongée et les courants dans la ligne nez-gorge provoquent également une congestion nasale. De plus, le manque d’air dans la pièce est également un facteur, il est donc conseillé d’aérer la pièce avant de dormir.

Busra T. KAZAN

BEĞEN